Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Résumé :  Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand : le "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'un petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey...

Mon avis :  C'est le premier roman épistolaire que je lis et c'est une très belle découverte.

Nous suivons les correspondances de Juliet Ashton avec des habitants de l'île de Guernesey. Les lettres qu'elle reçoit évoquent notamment la vie pendant l'occupation allemande durant la seconde guerre mondiale mais aussi le Cercle littéraire qu'ils ont formé. Nous sommes dans un contexte d'après-guerre. Nous suivons les lettres de Juliet de janvier 1946 à septembre 1946.

Le roman est divisé en deux parties : la première prend place à Londres et l'autre se déroule à Guernesey. Les lettres sont très addictives. Lorsque l'on doit quitter le livre, on se dit "juste une dernière lettre avant de faire une pause". Ce roman est à la fois instructif et émouvant. On découvre ce que les habitants ont vécu durant cette malheureuse période de l'Histoire. Mais c'est aussi l'amitié et la solidarité que l'on retrouve dans ce livre. Sans oublier, bien sûr, la littérature qui tient une place importante dans la vie de ces habitants durant la guerre. De nombreux livres et auteurs y sont d'ailleurs cités.

Le seul petit bémol s'est situé au début de ma lecture, c'est le grand nombre de correspondants qui arrivent tous en peu de temps. Je me suis retrouvée un peu perdue et je me demandais très souvent qui était tel ou tel personnage. Mais quand ce moment fut passé, je me suis attachée à eux et je souhaitais les retrouver rapidement dans leurs prochaines lettres. J'aurais aimé que le roman se prolonge un peu plus longtemps afin de pouvoir rester avec ses personnages si attachants, notamment Kit, Juliet et Isola.

Le genre épistolaire n'est pas un type de roman dont j'ai l'habitude de lire mais c'est une très belle lecture qui m'a donné envie d'en lire d'autres.

 

 

Acheter sur Amazon

 

 

 

 

Commentaires

  1. J’aimerais beaucoup le lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.